La schizophrénie est un trouble psychique majeur et chronique dans lequel les personnes perdent le contact avec la réalité et ont tendance à la psychose . Nous avons tous des pensées négatives de temps en temps , mais si nous les tenons pour vraies et quelles deviennent des convictions , cela serait vite très effrayant.

Les raisons pour lesquelles la schizophrénie se développe ne sont pas encore totalement comprises, mais elles peuvent être dues à des facteurs génétiques ou environnementaux. Certaines situations de la vie peuvent également déclencher la schizophrénie dans certains cas, comme un traumatisme, le stress ou l’abus de drogues.

Les types de schizophrénie varient, mais tous présentent des symptômes communs :

  • Des hallucinations telles qu’entendre, voir, sentir ou ressentir des choses qui n’existent pas dans la réalité.
  • Une hallucination courante consiste à entendre des voix et à croire qu’elles sont réelles.
  • Des délires, c’est-à-dire des croyances qui ne sont pas réelles.
  • Un symptôme courant de la schizophrénie paranoïde est que la personne croit qu’elle est observée ou suivie.
  • Parfois, elle peut penser qu’elle est harcelée.
  • D’autres délires peuvent consister à croire que quelqu’un ou quelque chose communique avec elle d’une manière ou d’une autre, comme des messages cachés dans les événements de la vie quotidienne.
  • Certains peuvent croire que quelqu’un ou quelque chose d’autre contrôle leur comportement.
  • Pensées confuses, conversations difficiles à suivre ou à comprendre pour les autres.
  • Se retirer des activités habituelles éviter les gens et les amis.
  • Le fait d’être éveillé mais sans réaction est un symptôme de la schizophrénie catatonique. Cette forme extrême de schizophrénie se caractérise par un manque de mouvement ou par des mouvements particuliers, comme le fait de garder des positions pendant de longues périodes, de rester en place jusqu’à ce que quelqu’un les déplace, de ne pas bouger du tout, d’adopter des postures étranges, d’imiter les mouvements ou la parole des autres, d’être agité ou d’être muet. Les épisodes catatoniques peuvent durer plusieurs jours ou semaines.

Les signes de la schizophrénie se développent souvent lentement, de sorte que la maladie peut ne pas être apparente au début. Parmi les premiers signes, citons le repli sur soi, l’indifférence à l’égard de l’apparence ou de l’hygiène personnelle, la répugnance à quitter la maison ou un changement des habitudes de sommeil.

Certaines personnes peuvent connaître des périodes de symptômes schizophréniques sévères, suivies de périodes plus calmes où il y a peu ou pas de symptômes, appelées schizophrénie aiguë.

Options de traitement traditionnelles de la schizophrénie

Une fois le diagnostic de schizophrénie posé, la personne aura probablement besoin de soutien de la part de psychologues, psychiatres et surtout de l’accompagnement de ses amis et de sa famille.

Un médecin peut prescrire des médicaments antipsychotiques pour réduire les symptômes, mais leur action peut prendre un certain temps pour les hallucinations et les délires. Les médicaments antipsychotiques peuvent ne devoir être pris que jusqu’à la fin d’un épisode aigu, ou être nécessaires à plus long terme, selon la gravité de la maladie. Dans les cas plus extrêmes, des interventions peuvent être nécessaires, comme un traitement forcé ou volontaire dans un hôpital psychiatrique résidentiel.

Un réseau de personnel de santé mentale, d’amis et de membres de sa famille est primordial pour les personnes atteintes de schizophrénie. Cela permet de surveiller l’état de la personne et de prescrire les bons médicaments à temps afin d’éviter que les symptômes psychotiques ne se transforment en crise grave.

La thérapie CBT peut être utile pour aider une personne atteinte de schizophrénie à reconnaître quand ses symptômes s’aggravent, afin qu’elle n’agisse pas sur ses délires ou ses hallucinations et qu’elle empêche son comportement de devenir incontrôlable.

Un mode de vie globalement sain aide à réguler les émotions et peut contribuer à maîtriser la schizophrénie. Cela implique d’avoir une alimentation saine, d’éviter de fumer et de boire de l’alcool, et de faire régulièrement de l’exercice. Les suppléments peuvent également être utiles pour soutenir naturellement la santé et le bien-être, comme l’huile de CBD.

L’huile de CBD pour la schizophrénie

L’huile de CBD est un complément alimentaire fabriqué à partir de chanvre, une variété de cannabis. Le chanvre est utilisé depuis longtemps à des fins médicinales et ne donne pas l’impression de planer. Les gens associent généralement le cannabis aux drogues récréatives, mais le chanvre est une plante qui ne contient que de très faibles niveaux de THC, le cannabinoïde que l’on trouve en grande quantité dans la marijuana. Ces plantes sont des souches de cannabis mais sont très différentes dans leur composition. Le chanvre est riche en CBD et en cannabinoïdes bénéfiques, et est utilisé comme complément pour soutenir le traitement de nombreux problèmes de santé physique et mentale.

L’huile de CBD est bien documentée comme étant bénéfique pour les conditions de santé mentale telles que l’anxiété et la dépression, ce qui a suscité un intérêt supplémentaire pour le CBD comme traitement d’autres conditions mentales, telles que la psychose.

Cette étude a comparé l’utilisation de l’huile de CBD pour la schizophrénie avec le médicament antipsychotique amisulpride. Elle a conclu que « le CBD est aussi efficace que l’amisulpride pour traiter les symptômes psychotiques et présente moins d’effets indésirables, notamment moins de symptômes pyramidaux supplémentaires et de prise de poids. » Cela montre que l’huile de CBD peut être préférable à certains méduicaments antipsychotiques, car elle est aussi efficace mais ne s’accompagne pas des effets secondaires indésirables des médicaments.

Dans une autre étude2, des chercheurs ont évalué la sécurité et l’efficacité de l’huile de CBD pour la schizophrénie. Ils ont découvert que, « par rapport au groupe placebo, le groupe CBD a montré une plus grande amélioration des symptômes psychotiques positifs au cours du traitement … De plus, à la fin du traitement, davantage de patients du groupe CBD ont été évalués comme « améliorés » sur l’échelle CGI-I par rapport à ceux du groupe placebo (78,6% et 54,6%, respectivement). »

Cela montre que le CBD est un cannabinoïde précieux dans le traitement des symptômes de la schizophrénie, ainsi que pour aider à réduire le besoin de médicaments antipsychotiques dans certains cas.

Pour obtenir les meilleurs résultats avec l’huile de CBD, il faut trouver le bon dosage pour chaque individu. Comme les gens sont tous différents, il n’existe pas de dosage unique qui fonctionne pour tous. Des facteurs tels que la taille, le poids et l’âge doivent être pris en considération. Notre calculateur d’huile de CBD permet de trouver votre dose de départ rapidement et facilement. Il suffit d’entrer quelques informations vous concernant pour obtenir un dosage personnalisé de CBD en quelques minutes !

Plus nous en apprenons sur la schizophrénie et le CBD, plus le potentiel de ce traitement augmente. Pour l’instant, la recherche scientifique et les preuves anecdotiques sont toutes deux prometteuses. En plus de ses effets directs sur la schizophrénie, le CBD soutient un certain nombre de processus et de fonctions corporelles, contribuant ainsi à la santé et au bien-être général. Lorsque les gens se sentent bien dans leur corps, cela a également un effet positif sur la santé mentale. Ce que vous devez savoir sur la schizophrénie et l’huile de CBD

Qu’est-ce que la schizophrénie ?

La schizophrénie est un trouble de la santé mentale qui peut évoluer vers une psychose. Les personnes atteintes de schizophrénie peuvent ne pas être en mesure de séparer les pensées irrationnelles et inhabituelles de la réalité. Bien que la schizophrénie soit chronique, les symptômes peuvent souvent être maîtrisés grâce à un traitement approprié.

Quels sont les symptômes de la schizophrénie ?

Les symptômes courants de la schizophrénie sont les hallucinations, les délires, la paranoïa, les pensées confuses et le retrait des amis et des activités. D’autres symptômes peuvent inclure un manque de soins personnels et des changements de comportements tels que les habitudes de sommeil. Dans certains cas, les personnes développent des symptômes catatoniques, c’est-à-dire qu’elles ne réagissent pas à leur entourage, font des mouvements ou des poses inhabituels ou copient le discours ou les mouvements d’autres personnes.

Le CBD est-il efficace contre la schizophrénie ?

L’huile de CBD s’est avérée utile pour traiter les symptômes de la schizophrénie. Elle possède de puissantes propriétés antipsychotiques et atténue les troubles coexistants tels que la dépression et l’anxiété. Le CBD est également bénéfique pour un certain nombre de processus et de fonctions dans le corps, contribuant à améliorer la santé globale.

Quel dosage de CBD est bénéfique pour la schizophrénie ?

Le dosage correct qui apporte les meilleurs résultats thérapeutiques diffère selon les individus. Le poids, la taille et l’âge sont autant de facteurs à prendre en compte pour déterminer le dosage optimal de CBD pour la schizophrénie.
Sources :

http://www.nature.com/articles/tp201215
https://ajp.psychiatryonline.org/doi/full/10.1176/appi.ajp.2017.17030325